A Separateur B Separateur C Separateur D Separateur E Separateur F Separateur G Separateur H Separateur I Separateur J Separateur K Separateur L Separateur M Separateur N Separateur O Separateur P Separateur Q Separateur R Separateur S Separateur T Separateur U Separateur V Separateur W Separateur X Separateur Y Separateur Z

Lexico

Païens : les païens sont les personnes qui ne croient pas en Jésus, ce terme a une connotation négative. On utilise aussi ce terme pour parle des personnes qui ont des religions basées sur le culte de la nature.

Panthéisme : du grec " pan " : tout et théos : Dieu ; le panthéisme est donc la conception selon laquelle tout est dieu. Cela s'oppose à la conception chrétienne, monothéiste. De plus pour les panthéistes dieu est considéré comme immanent c'est-à-dire qu'il n'est pas un être personnel distinct du monde, comme le pense la théologie chrétienne.

Pâques : issue de la fête juive de Pessah qui commémore la sortie d'Égypte , la fête de Pâques est la fête de la Résurrection du Christ, trois jours après sa Passion. Cf. Mt 28.1-8. La fête de Pâques à lieu à la fin du Carème. C'est la fête la plus important pour les chrétiens.

Parabole : Une parabole est une courte histoire qui utilise des événements quotidiens pour illustrer une morale, afin de faciliter la compréhension des auditeurs. Jésus utilise de très nombreuses paraboles qui nous sont rapportées dans les évangiles : sept paraboles sur le Royaume de Dieu nous sont rapportées dans Mt 13, il y a également la parabole du bon samaritain Lc 10 29-37.

Paraclet : ce terme signifie " l'avocat, le défenseur " et désigne le Saint-Esprit. Jésus emploie ce mot quand il annonce la venue du Saint Esprit, alors qu'Il s'apprête à vivre la Passion : " Lorsqu'il viendra le Paraclet que je vous enverrai d'auprès du Père, l'Esprit de Vérité qui vient du Père, il me rendra témoignage " Jn 15.25

Parjure : Il s'agit d'un propos contraire à la vérité émis publiquement, alors qu'on est tenu au serment.

Parousie : Ce terme issue du grec Parousia : présence, désigne la venue du Christ en gloire à la fin des Temps afin d'établir définitivement le Royaume de Dieu ; c'est à ce moment que les morts ressusciteront : " Car Lui-même, le Seigneur, au signal donné par la voix de l'archange et la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts qui sont dans le Christ ressusciteront en premier lieu " (1 Th 4. 16)

Pascal : ce qui est en lien avec Pâques, on parle ainsi d'agneau pascal pour désigner l'agneau que les Juifs mangent pour commémorer la sortie d'Egype

Patène : du latin patena, plat ; c'est la petite assiette en métal doré sur laquelle le prêtre, lors de l'offertoire pendant l'Eucharistie, pose l'hostie qu'il va consacrer et qui va devenir Corps du Christ.

Péché : étymologiquement, ce mot signifie " manquer sa cible ". Le péché est tout ce qui détruit ou empêche l'union à Dieu, sans laquelle l'homme ne peut se réaliser pleinement et accéder au salut, à la vie éternelle

Péché originel : Le péché originel désigne spécifiquement l'acte par lequel l'homme a fait pour la première fois rupture avec Dieu. Il désigne par extension notre refus, sous de multiples formes, d'être conduit par Dieu. L'homme veut être son propre maître, sa propre fin et prendre la place de Dieu, il brise alors sa relation au Dieu Créateur.

Pénitence : Faire pénitence, c'est implorer le pardon de Dieu. Le mot s'est peu à peu confondu avec les diverses pratiques de pénitence. Pour l'essentiel, la pénitence vise à la réparation de la faute commise. Elle est le signe de la "conversion" à laquelle le Christ nous a tous appelés : "Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle" (Mc 1, 15).

Pentecôte : à la Pentecôte nous fêtons le jour où le Saint Esprit a rempli les apôtres réunis au Cénacle, 10 jours après l'Ascension et 40 jours après Pâques. La Pentecôte marque le début de la mission et de l'évangélisation. Les confirmations ont souvent lieu ce jour. Liturgiquement, après la Pentecôte nous entrons dans le temps dit " ordinaire ".

Pharisiens : Juifs vivant dans la stricte observance de la Loi écrite ou Thora et de la tradition orale. Ils étaient séparés de la classe dirigeante, mais aussi de la foule qu'ils jugeaient ignorante et impure. Les pharisiens multipliaient les obligations et tombaient dans le pur formalisme

Purgatoire : " Ceux qui meurent dans la grâce et l'amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu'assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification, afin d'obtenir la sainteté nécessaire pour entrer dans la joie du Ciel. L'Eglise appelle Purgatoire cette purification finale des élus qui est tout à fait distincte du châtiment des damnés " CEC 1030